edito

Septembre 2010

Bonne rentrée !


Durant l’été, nous avons participé avec grand succès au festival international d’Art de rue Fest’Art de Libourne (33) et au festival du château des délices de Denekamp (Pays-Bas)….
Mathieu Raguel a également animé un atelier à la centrale de Melun auprès d’une dizaine de détenus. Le projet doit se poursuivre et s’assortir d’une représentation dans l’enceinte de la prison ainsi que dans le centre de détention de Meaux-Chauconin.

C’est la rentrée scolaire et pour nous le début d’une expérience avec le tout nouvel internat d’excellence, qui ouvre ses portes sur l’ancien site de l’INJEP à Marly le Roi, à suivre...
A noter : Vers la mi-octobre débutera un projet, avec les habitants de Trappes en Yvelines (dés 11ans), prévu dans le cadre de la nouvelle convention qui nous lie à la ville.
Nous recherchons dans ce cadre, des danseuses et des danseurs, débutants ou expérimentés, pour construire une aventure de danse ensemble, au cours des trois années à venir. Merci de vous faire reconnaître auprès de la compagnie (Christelle Dubuc 01 30 69 07 07/ diffusion@blackblancbeur.fr).

CREATIONS :
Cette saison, Christine Coudun apportera des finitions à « My Tati Freeze » avant le début de sa diffusion prévue en mars 2011.
Elle mettra également en œuvre un spectacle sur le thème de l’espace public et de la sécurité. Le titre provisoire est « Remix » : une première version est née en Autriche fin avril dernier, la compagnie souhaite poursuivre ce travail pour le présenter en France dés 2011.

QUELQUES INQUIETUDES :
Nous nous préoccupons des effets néfastes de la réforme des collectivités locales et territoriales. Les élus du département des Yvelines ont conçu un dispositif intéressant de soutien pérenne aux équipes artistiques. Pourront-ils mettre en place cette politique alors qu’ils ne savent pas sur quelles ressources se fonder ?
L’ACSE se retire et les fonds pour intervenir dans le domaine de la politique de la ville sont re-ventilés (quand ils le sont !) sur des dispositifs, qui, par exemple, ne peuvent pas prendre en compte le travail fait avec des habitants à l’hôpital ou en milieu carcéral. Le financement public de l’art et de la culture « prend l’eau de partout ».
Investir à long terme sur la sécurité des habitants ne passe ni par la stigmatisation ni par la peur.
Jean Djemad




Les autres éditos :
- PARADOXE, le nouveau spectacle de Black Blanc Beur !
- AUTOMNE HIVER 2014 2015
- PRINTEMPS ETE 2014
- AUTOMNE HIVER 2013 2014
- PRINTEMPS ETE 2013
- AUTOMNE-HIVER 2012-2013 : B3 fait son cinéma !