edito

Septembre 2009

Le 15/16 Septembre 2009, il y aura 25 ans que nous avons donné notre premier spectacle.
Après un bref passage en Italie à Bolzano cet été, notre activité reprend avec la rentrée des classes.
Pour visualiser le show donné en parallèle du spectacle à Bolzano cliquez ici
Pour visualiser le trailer de Contrepied présenté dans le cadre du XXVè anniversaire du festival Bolzano Danza cliquez ici


Nous saluons unanimement les nominations de Kader Attou à La Rochelle et de Mourad Merzouki à Créteil.
C’était leur vœu, voilà que cela devient leur chemin, bon courage et bonne route... Bravo pour eux et leurs équipes et aussi quelles belles avancées dans la reconnaissance de notre art !

Concernant B3

Prochainement, les danseuses de la création « My Tati Freeze » entameront la 3éme étape de résidence à la Ferme de Villefavard, du 5 au 15 octobre 2009.
Christine Coudun fera une courte présentation de ce projet le 26 septembre prochain lors de l’envol de saison du théâtre d’Ivry- Antoine Vitez qui, rappelons-le, co-produit le spectacle et accueille la compagnie en dernière étape de résidence, dans le cadre d’un projet de compagnonnage et d’action culturelle. Celui-ci s’inscrit dans la continuité du travail mené l’an passé.
Les premières du spectacle y seront présentées du 9 au 28 mars 2010. Lien vers une brève présentation de ce projet

Des ateliers vont débuter sous la direction de Laurent Kong A Siou et de Lowriz Vo pour préparer la création 2011 qui débutera en Avril 2010 au théâtre Die Bühne Im Hof à St-Pölten en Autriche.

Sur le champs de la transmission- formation :

- La Chambre de Sindy : ça continue avec une quinzaine de jeunes danseurs de qualité « préprofessionnels » qui vont poursuivre avec la jeune aspirante chorégraphe Alfreda Nabo. Par ailleurs la municipalité a exprimé le désir de poursuivre un projet pour les amateurs.

- De nombreux ateliers se poursuivent notamment à Ivry dans le cadre du projet de résidence, avec le centre pénitencier de Bois d’Arcy, mais aussi avec des établissements socio-culturels, scolaires et l’université de Saint Quentin en Yvelines.

- La revue Art et Psychiatrie a décidé de consacrer son « 3è numéro à notre compagnie », du fait, entre autre, de notre présence à l’hôpital de la Verrière et de la collaboration que nous entretenons avec Madeleine Abassade, responsable du « Relais Mutualiste », depuis notre création.

La diffusion de Contrepied mais aussi de T’es Trois et Si je t’M se poursuit dans de bonnes conditions (lien vers planning prévisionnel) et la circulation des danseurs dans les distributions de rôle ne donne pas lieu à une dégradation des spectacles.
Le mouvement des danseurs entre les quelques compagnies qui tournent et le milieu des battles est une bonne chose pour la circulation des idées et des moyens mais limite les compagnies qui doivent sans cesse reprendre des rôles et ne peuvent pas consacrer plus de temps pour faire évoluer les spectacles.
Même si le niveau de professionnalisme des danseurs s’est fortement amélioré durant ces dernières années, cela représente quand même un travail important pour la chorégraphe Christine Coudun, qui est, fort heureusement, relayée par les danseurs les plus expérimentés qui constituent un noyau fiable et sympathique.

Cette année nous reformulons notre candidature auprès de la ville de Trappes en Yvelines pour occuper un bureau et peut-être un atelier qui permettrait d’installer un plateau de répétition.
Ce lieu « Promopole Les Merisiers » situé dans un centre commercial et d’habitat rénové symbolise le projet de la municipalité qui a réellement transfiguré la ville depuis presque 10 ans.
Il est proposé en Zone Franche Urbaine à des entreprises auxquelles l’état offre une réduction de charges à certaines conditions notamment d’employer des habitants de la ville.
La présence d’une compagnie de rayonnement internationale à travers son administration mais aussi la présence des artistes me paraît non seulement pas néfaste mais bonne, voire utile à l’environnement classique des pépinières d’entreprises.

Dans un édito on ne dit pas tout … heureusement mais nous vivons depuis 25 ans avec une inquiétude, qui pour le métier que l’on fait, l’engagement que l’on a, peut paraître très saine.
Mais et c’est arrivé déjà ces dernières années, cette fois nous redoutons la réorganisation des moyens institutionnels de la culture, car lorsqu’elle ne se traduit pas par des disparitions pures et simples de compagnies, elle affecte l’émancipation sociale de nombreux habitants.

Nous n’avons aucune leçon à donner au reste du monde mais nous savons qu’il faut de la paix pour construire la paix !

Jean Djemad

Ps : Faustino, nous pensons à toi et à ta famille.




Les autres éditos :
- PARADOXE, le nouveau spectacle de Black Blanc Beur !
- AUTOMNE HIVER 2014 2015
- PRINTEMPS ETE 2014
- AUTOMNE HIVER 2013 2014
- PRINTEMPS ETE 2013
- AUTOMNE-HIVER 2012-2013 : B3 fait son cinéma !